Consultant en communication entreprises, conseiller en développement personnel, auteur, conférencier, vulgarisateur, dealer de bonne humeur et ... c'est déjà beaucoup !

Conseiller en développement personnel

On ne vie pas sa vie par procuration !
Je veux vous rappeler par cette évidence, que vous n’avez qu’une seule vie. Un seul essai. Ce n’est pas un jeu vidéo, il n’y a pas de séance de rattrapage.
Confucius, disait : « On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on en a qu’une. ».
J’ai pu me rendre compte du bien fondé de son adage alors que j’avais seulement 19 ans lors d’un terrible accident sur l’autoroute A1, je suis resté coincé dans la carcasse de ma voiture durant plus de trente minutes tandis que l’essence me coulait sur le visage.

Le véhicule était sur le toit. L’habitacle était réduit à une boule de tôle empêchant toute extraction et obligeant l’attente des secours. Trente minutes … Croyez-moi que c’est terriblement long trente minutes. J’étais persuadé que l’essence qui se répandait sur mon corps allait s’enflammer et que j’allais mourir brulé vif dans de terribles souffrances. Les témoins de l’accident se tenaient à cent bons mètres de la voiture. J’étais seul. Ces trente minutes ont été pour moi salutaires, car j’ai eu tout le loisir de faire un bilan de ma courte vie et d’imaginer quel avenir j’aurai aimé avoir. Oui … ma réaction vous étonne. Vous vous imaginez à ma place à cet instant précis et vous vous dites que vous auriez été pris de panique, que vous auriez passé ces trente minutes à hurler ! Vous oubliez que je suis un résiliant.

Enfant, j’avais déjà vécu bon nombre de situations terrorisantes, comme par exemple me retrouver à 12 ans dans une voiture qui roulait à plein régime dans le sens opposé de l’autoroute. Ou encore, au même âge, un soir ou un proche voulait en finir avec la vie, me retrouver dans une voiture qui roulait sur la voie de gauche attendant de percuter frontalement un véhicule. Placé à l’arrière de la voiture j’ai sauté sur le volant et fait partir le bolide dans un champ juste avant l’impact avec un camion arrivant en sens inverse. Cette nuit là j’ai sauvé trois vies, dont la mienne.
Et je pourrais vous raconter tant et tant d’anecdotes similaires qui ont hantées mon adolescence et qui m’ont rendu « résilient ». A seulement 19 ans j’avais vu et vécu tellement de choses qu’un enfant puis un adolescent ne devrait jamais vivre, qu’il y a bien longtemps que j’étais devenu adulte et que j’avais fait de toutes situations négatives, une arme positive. Donc, durant les 30 minutes coincé dans la carcasse de ma voiture, je me suis juré que si par miracle je sortais vivant de cette nouvelle épreuve, je prendrai le sens de la vie avec beaucoup de philosophie et en vivant chaque journée comme si elle était la dernière. CARPE DIEM « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ».

J’ai perdu un enfant (quoi de pire pour un père ?). J’ai survécu à une crise cardiaque. J’ai vécu des dizaines d’hospitalisations et subi autant d’anesthésies générales (quoi de pire que de perdre confiance en son corps ?). J’ai vécu financièrement le zénith, en étant capable de m’offrir des suites dans des hôtels très luxueux, mais j’ai aussi connu le nadir en dormant parfois sur un simple carrelage avec le ventre vide.
J’ai créé ma première société à 21 ans, j’ai tout perdu, avant de me reconstruire et de renaître de mes cendres. Je suis un autodidacte et j’ai créé mes sociétés avec 0 € en poche et aucune aide extérieure. A vrai dire, j’étais même en découvert bancaire lors de la création de ma première entreprise à 21 ans.

Puisque je positive, toutes ces expériences m’ont rendu plus fort. Elles auraient pu me détruire et me faire sombrer dans la drogue, l’alcool, le fatalisme … mais non, bien au contraire j’ai su en faire ma force. Et aujourd’hui « la force est avec moi ».

En partageant mon expérience de la vie et mes capacités de comportementaliste, je sais redonner l’espoir et je sais transformer une vie (la votre ?) en forces positives et créatrices.